Pourquoi pas de margarine dans mes recettes

Les industriels commercialisent des margarines censées être bénéfiques pour notre santé.
Mais qu'en est il vraiment ?

Ce sont des graisses hydrogénées, ce qui signifie que de l'hydrogène EST ajouté pour changer la structure moléculaire du produit. Ce procédé transforme les acides gras normaux en AGT (Acides Gras Trans).

Les AGT sont beaucoup plus dangereux pour la santé que les pires des graisses animales. Non seulement ils augmentent le mauvais cholestérol mais ils diminuent également le bon et ils augmentent le risque de maladie cardiaque. Véritable fléau de l'alimentation industrielle, les AGT sont durs à éviter car ils sont partout : dans les biscuits, dans les soupes, dans les pizzas, dans les plats surgelés, dans les gâteaux apéritifs.

L'utilisation de margarines a base d'huile de tournesol (environ 70 fois plus d’omega-6 que d’omega-3) d’huile de soja (7 fois plus) ou d’huile de colza (seulement 3 fois plus)  serait à l'origine d'une flambée de maladies d'origine inflammatoires. (Source : anticancer - David Servan-Schreiber)

Les margarines n'ont aucune valeur nutritionnelle sauf peut être certaines nouvelles margarines produites sans hydrogénation, et dites non-hydrogénées. Elles sont constituées de matières grasses issues d'huiles de palme, de colza ou de soja.
Mais ces huiles ne sont plus naturels, elles ont été modifiées pour devenir solides à température ambiante, alors qu'elles sont normalement liquides. Cette modification les rend à la fois moins digestes et plus inflammatoires encore que les oméga-6 à l'état naturel. Comme elles présentent l'avantage de ne pas rancir, elles sont très utilisées en milieu industriel dans les biscuits et autres  plats préparés.

Apparemment, il est déconseillé d'utiliser ces produits pour cuisiner (même quand il est indiqué "margarine pour cuisson") car ces margarines contiennent trop d'acides gras polyinsaturées pour être chauffées à haute température.


Je préfère donc utiliser dans mes recettes de l'huile, surtout huile d'olive, de la crème de soja, de la crème de coco ou du beurre de coco. J'utilise quelquefois du beurre en petite quantité pour me faire plaisir.
 

Dans mes salades, j'utilise de l'huile de colza bio de 1ère pression à froid pour une bon apport d'oméga 3 ou de l'huile de lin. Ces huiles ne peuvent pas être chauffées.

L'important est d'avoir un bon équilibre oméga 3 - oméga 6.

  • Les acides gras Oméga 3 ont des propriétés anti-inflammatoires et améliorent notre résistance immunitaire.
  • Les Oméga 3 sont favorables à notre bien-être mental. Des études scientifiques ont également établi l'existence d'un lien entre la dépression et une carence en Oméga 3.
  • Les Oméga 3 participent au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire . Le cholestérol a ainsi longtemps été considéré comme l'un des principaux facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires. Mais le cholestérol n'est pas seul en cause.


Pour que les oméga-3 soient bien utilisés, l’équilibre dans l’organisme oméga-3 / oméga-6 doit être d’environ 1/3. Aujourd’hui, du fait de l’industrie alimentaire, des produits raffinés, il est de 1/15 à 1/30, voire 1/40.

Il faut donc préférer les huiles plus riches en oméga-3 comme l’huile de colza pour l'utilisation à froid (salade ...) et une autre plus neutre comme l’huile d’olive pour la cuisson. L’huile d’olive ne contient pas d’oméga-3, mais elle a l’avantage de ne pas apporter non plus d’oméga-6 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires qui sont toujours très appréciés.

1. Ecrivez votre commentaire dans le formulaire de saisie ci-dessus
2. Choisissez une identité : Google ou anonyme ou Nom / URL (adresse de votre blog ou site)
3. Cliquer sur PUBLIER

Le commentaire apparaîtra dès approbation.

Related Posts with Thumbnails